Découvrez les randonnées dans le Grand Besançon

Réalisation et mixage : Pierre-Laurent Cassière
Remerciements : Pierre-Laurent Cassière et l’équipe des Balades Sonores remercient chaleureusement Claudine Moyse, Noël Girard-Clos dit "Guimbarde" et Pierre-Louis Bréchat pour leur temps, leurs voix et leur mémoire.
Production : Elektrophonie
Co-producteurs : DRAC FRANCHE-COMTE, Radio Campus Besançon 102. 4 FM

ABSENCES ( 47 mn)

PARCOURS # 10

TELECHARGER
LE SON ET
LA CARTE

Pour l’édition 2017 des Balades Sonores à Besançon, Pierre-Laurent Cassière a réalisé quatre pièces, inscrites dans sa série des Absences. Ce projet, mené depuis 2012, est une collection évolutive de créations sonores dédiées à des espaces spécifiques, et toutes conçues selon le même protocole. Chacune est un montage de captations binaurales*, réalisées sur place et donnant à entendre des personnes évoquant leurs souvenirs et leur relation au lieu. Chaque bande-son s’écoute in situ, en se plaçant précisément à l'endroit des enregistrements qui la composent, produisant une expérience perceptive au réalisme troublant. Les sons enregistrés se distinguent difficilement de l’environnement sonore réel tandis que la narration produit l’illusion d’une proximité physique des orateurs, dont les anecdotes modifient peu à peu notre rapport au lieu.Les compositions réalisées à Besançon proposent des moments d’arrêt et d’attention à l’environnement architectural et à ceux qui le traversent. Pour La Bonne Âme (15'10''), Claudine Moyse partage le souvenir de quelques rencontres inattendues, durant ses jours de présence dans la chapelle Notre-Dame du Refuge.Place de la Révolution, c’est l’artiste Pierre-Louis Bréchat qui évoque ses années d’enseignement aux Beaux-Arts et les événements de 68 dans Le Professeur de dessin (13'23'').
Avec Le Peintre (10'34''), Noël Girard-Clos, dit Guimbarde, nous raconte, passionné, les amis musiciens et les planques dans le petit passage vers le quai Vauban. Dans l’église Sainte-Madeleine, enfin, personne n’évoque de souvenir dans Le Prêtre (8'36'') mais nous surprenons un étrange échange alors que l’organiste fait ses gammes.
* Technique spécifique d'enregistrement basée sur deux microphones omnidirectionnels placés dans les oreilles du preneur de son (ou sur une tête artificielle) de manière à restituer au mieux la perception stéréophonique naturelle et à favoriser ainsi le réalisme spatial de la captation.